Qu’est-ce que la pollution lumineuse ?

La pollution lumineuse est l’ensemble des effets indésirables causés par la lumière artificielle sur l’homme, le paysage, la faune et la flore.

Il y a pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels (lampadaires, enseignes publicitaires, vitrines de magasin, …) sont si nombreux, si puissants, si mal orientés et d'une couleur si agressive qu’ils nuisent à l’obscurité normale et souhaitable de la nuit. 

La nuit, c’est la moitié de la vie…La vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit. En une cinquantaine d’années, les humains ont totalement bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur. 

Outre les conséquences sur les humains, l’éclairage provoque également de nombreuses perturbations sur la faune et la flore. En particulier sur les chiroptères(chauves-souris) et les insectes nocturnes qui assurent plus de 60% de la pollinisation des végétaux. 

Où en sommes-nous des actions sur l’éclairage public de la commune ? 

Depuis plus de vingt ans, la commune s’est souciée des conséquences délétères de l’excès d’éclairage nocturne.

Plusieurs délibérations ont été prises en ce sens tout en assurant confort et sécurité pour tous. 

Désormais, le centre-ville est éteint de 2h00 à 5h00 du matin, la partie péri-urbaine est éteinte de 0h30 à 5h30 et le boulevard urbain est réduit à demi-puissance à partir de minuit.

 

La carte des éclairages

 

Au-delà des durées d’extinction c’est aussi un programme de renouvellement des lampes au sodium par des LEDs de couleur ambrée, en veillant en particulier à la maîtrise de la puissance lumineuse. La mise en place de LEDs, outre les économies d’énergie, permet également plus de souplesse en termes d’exploitation (commande d’allumage par détecteur, réduction de puissance, …).

 

Que dit la loi en matière d’éclairage ? 

L’arrêté du 27/12/2018 fixe les heures maximum d’éclairage pour les bâtiments non résidentiels. Autrement dit cela concerne les bâtiments publics, les installations des commerces et des entreprises et plus particulièrement leurs locaux, les enseignes, les parkings et les façades. 

Dans ce domaine, outres ses actions sur les bâtiments publics et la voirie, la commune mène actuellement une campagne de sensibilisation des commerçants et entreprises en les incitant à signer une charte, marque de leur engagement pour contribuer à la réduction de la pollution lumineuse. Cette charte intègre une synthèse de l'arrêté du 27/12/2018. A cette occasion, la commune remet un diplôme et un autocollant pour mettre en valeur leur engagement auprès de leur clientèle.

 

Le certificat

L'autocollant

 

 

Qu’est-il prévu pour la suite de cette action ? 

La commune va poursuivre ses actions en matière de lutte contre la pollution lumineuse suivant 2 axes :

-        1)- Bâtiments publics, voirie et espaces naturels :

- poursuite du programme de lutte contre la pollution lumineuse, avec l'objectif de respecter à 100 % les termes de l'arrêté du 27/12/2018 en matière de :

- de choix de température de couleur des sources lumineuses (doit rester inférieur( à 3000 K pour réduire l’impact sur la biodiversité),

- d'orientation des flux lumineux (ne doivent pas être dirigés vers le ciel afin de sauvegarder la qualité de la nuit étoilée, et de réduire les perturbations pour les oiseaux migrateurs),

- de limitation des puissances lumineuses (exprimées en lumen/m²),

- de localisation des différents points lumineux, qui peuvent constituer une barrière pour les animaux nocturnes,

- de durées d’éclairage,

- de PLU (Plan Local d’Urbanisme) : mise en place de trames noires qui seront de véritables corridors pour la faune nocturne.

- Renouvellement du label « Ville étoilée », avec l'objectif de gagner au moins une étoile, grâce au programme ci-dessus.

 

-        2)- Bâtiments non résidentiels et autres lieux privés : La commune a pour ambition de sensibiliser l’ensemble de la population sur les conseils techniques conduisant à une limitation des effets néfastes de l’éclairage artificiel. Il s’agit d’attirer l’attention de tous sur l'indispensable respect des termes de l'arrêté du 27/12/20218.